• Thierry

La fermeture du Pecos crée un choc dans le milieu du kitesurf!


En préamabule, il faut savoir que la navigation – quelque soit le moyen – est interdite dans les zones I des OROEM.

Toutefois, personne n'avait jamais réagit à notre activité dans la zone III - dite du Pecos- et nous nous sentions chez nous. (voir carte PECOS)

Malheureusement, de trop nombreux pratiquants entraient régulièrement dans la zone I, interdite à la navigation. Un jour, une plainte d'un défenseur de l'avifaune déclenche alors toute une procédure qui aboutit à un règlement vaudois spécial, la R-kite, interdisant le kitesurf au sud de la ligne château de Grandson – château de Champ-Pittet.

La KA dépose alors une requête constitutionnelle contre une décision qui nous paraissait disproportionnelle et surtout qui résultait d'un manque d'information (aucune infographie n'était visible depuis la zone de mise à l'eau) et d'un manque de réaction des autorités. En effet, aucun kitesurfer ni aucun planchiste d'ailleurs n'avait jamais été appréhendé ou informé (voir sanctionné) à la suite d'une pénétration dans la zone I.

Cette situation était d'autant plus frustrante que beaucoup d'entre nous naviguions en planche à voile dans la zone III depuis près de 20 ans (déjà en 1980) et que le Pecos était LE spot d'Yverdon par bise, qui plus est, le n°1 du canton!!!

Après de longs mois de lutte, et malgré un juriste très impliqué, nous sommes malheureusement mais assez logiquement déboutés. Nous avons aujourd'hui encore de la peine à accepter cette décision car elle est le signe d'une discrimination des kitesurfers, les planchistes n'étant pas visés par l'interdiction… Ils peuvent ainsi librement évoluer dans la zone III.

Le bon côté de cette aventure a été la fédération de l'association et de son comité et le début d'un long travail de communication avec les autorités communales, cantonales et même fédérales.

#HistoriqueKA

16 vues

© KA - 2016 Association Romande de Kitesurf